Gain de cause FIDEP
MAGE-UQUOI
ass coll
Chicoutimi
Surtout nuageux
-7°C
 

Menu du jour à la Cafétéria étudiante



Questionde la semaine

  • Polls
    Aucune question du jour actuellement disponible.
  • Polls
    Aucune question du jour actuellement disponible.
  • Polls
    Aucune question du jour actuellement disponible.

Sans oui, c’est non!

 

Sans oui, c’est non! Ces quelques mots semblent tirer sous le sens lorsqu’on les associe au harcèlement sexuel, pas suffisamment il semble bien!

« Enquête Sexualité, Sécurité et Interactions en Milieu Universitaire (ESSIMU) : Ce qu’en disent étudiant.es, enseignant.es et employé.es », a permis d’établir un portrait des violences sexuelles se déroulant en contexte universitaire au Québec. Cette enquête d’envergure provinciale regroupe 12 chercheures provenant des 6 universités suivantes : Université du Québec à Montréal, Université de Montréal, Université Laval, Université de Sherbrooke, Université du Québec en Outaouais et Université du Québec à Chicoutimi. L’équipe interdisciplinaire et interuniversitaire compte également le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel et le Service aux collectivités de l’UQAM.

Afin de documenter les situations de violence sexuelle vécues en milieu universitaire (VSMU), l’équipe ESSIMU a réalisé en 2016 une vaste étude auprès de 9 284 répondant.es dans 6 universités québécoises francophones. Le questionnaire, administré en ligne, a permis de rendre compte d’un large éventail de manifestations de violence sexuelle vécues par l’ensemble de la communauté universitaire (étudiant ou travaillant à l’université). La mesure de victimisation distinguait le harcèlement sexuel (comportements verbaux et non verbaux qui traduisent des attitudes insultantes, hostiles et dégradantes), les comportements sexuels non désirés (comportements verbaux et non verbaux à caractère sexuel, offensants, non désirés ou non réciproques, incluant la tentative de viol et l’agression sexuelle) et la coercition sexuelle (chantage en retour de récompenses).

 

Des suites de cette enquête, le MAGE-UQAC prend part activement aux démarches de sensibilisation du comité Sans oui, c’est non! Tout au courant de l’année, vous pourrez prendre acte des actions afin que tous puissent étudier dans un milieu respectueux.