ÉLECTION mage-uqac
Application MAGE-UQAC
FIDEP
ass coll
Chicoutimi
Nuageux
6°C
 

Menu du jour à la Cafétéria étudiante


Activités de la semaine


Questionde la semaine

  • Polls

    Quelle activité aimeriez-vous que le MAGE-UQAC organise ?

    Voir les résultats

    Loading ... Loading ...

Les étudiants de l’UQAC attendent un service de garderie sur le campus avec impatience.

(13/11/2013)

Aujourd’hui(12 novembre 2013), le Mouvement des associations générales étudiantes de l’Université du Québec à Chicoutimi (MAGE-UQAC) organise pour la 4e année consécutive sa Journée parents-enfants.

En plus d’ensoleiller les journées de plus en plus courtes de novembre avec leur sourire, les enfants présents lors de la Journée parents-enfants témoignent par leur présence d’un besoin de plus en plus urgent : celui d’un service de garde sur le campus de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

« Depuis quatre ans, la Journée parents-enfants attire de plus en plus de parents qui désirent y faire garder leur enfant. Cette année, il a été difficile de trouver assez d’intervenantes pour s’occuper de tous ces jeunes, » souligne Stéphanie Duval, coordonnatrice de la Journée parents-enfants. Ce constat est à l’image de la réalité des étudiants parents de l’UQAC; ce n’est pas toujours évident de trouver une gardienne ou une garderie pour les horaires atypiques d’une session d’université! « La majorité des cours de mon certificat se donnent de 16 h à 19 h. Une garderie me serait bien utile… Les gardiennes sont encore à l’école à 15 h 30, et les garderies en milieu familial ne veulent pas garder pour seulement quelques heures par semaine, » témoigne Cathy Martel, étudiante au certificat en marketing.

« Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une garderie en milieu familial qui propose des horaires très souples et qui offre même le souper, ce qui me permet d’assister à mes cours de 16 à 19 h. Par contre, cette garderie se trouve à Arvida, et, comme je demeure à Chicoutimi, cela implique de faire l’aller-retour de 30 minutes deux fois par jour. Bref, ma journée se voit amputée d’une heure. Bien entendu, en tant que mère je priorise le temps passé avec mes enfants, alors c’est une heure par jour que je ne peux pas mettre dans mes études! Avec une garderie sur le campus, les étudiants parents gagneraient un précieux temps pour voir leurs enfants et pour étudier, » explique Gabrielle Simard, étudiante au baccalauréat en histoire.

En plus de s’adapter à l’horaire étudiant, une garderie à même le campus constitue un élément de motivation majeur pour encourager les jeunes parents à continuer leur parcours académique ou pour faire un retour aux études, voire pour les attirer dans notre région lorsque vient le moment de choisir une université.« Il était récemment question de faire de Saguenay une ville universitaire; créer une garderie pour les étudiants serait selon nous un excellent moyen, » souligne Sylvain Jomphe, président du MAGE-UQAC.Le MAGE-UQAC a déposé au printemps dernier une demande de places subventionnées auprès du gouvernement suite à laquelle, si les places espérées sont accordées, une garderie sera construite sur les terrains de l’UQAC.

TÉMOIGNAGES DES ÉTUDIANTS PARENTS

La majorité des cours de mon certificat se donnent de 16 h à 19 h. Une garderie me serait bien utile… Les gardiennes sont encore à l’école à 15 h 30, et les garderies en milieu familial ne veulent pas garder pour seulement quelques heures par semaine.
Cathy Martel

Je dois refuser tous les cours de soir, chose qui me complique grandement la vie. Peut-être que je pourrais y assister s’il y avait un service de garde à l’UQAC.
Susie Fontaine

Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une garderie en milieu familial qui propose des horaires très souples et qui offre même le souper, ce qui me permet d’assister à mes cours de 16 à 19 h. Par contre, cette garderie se trouve à Arvida, et, comme je demeure à Chicoutimi, cela implique de faire l’aller-retour de 30 minutes deux fois par jour. Bref, ma journée se voit amputée d’une heure. Bien entendu, en tant que mère je priorise le temps passé avec mes enfants, alors c’est une heure par jour que je ne peux pas mettre dans mes études! Avec une garderie sur le campus, les étudiants parents gagneraient un précieux temps pour voir leurs enfants et pour étudier.
Gabrielle Simard

J’arrive à rejoindre les 2 bouts parce que j’ai un conjoint extraordinaire. Je n’ose même pas imaginer les parents étudiants monoparentaux. À défaut d’avoir un service de garde, il faudrait au moins que ces parents aient une bourse d’encouragement aux études!
-Kathleen Tremblay

Mes enfants sont maintenant d’âge scolaire (…) mais si une halte-garderie pour les cours du soir (de 16 h à 19 h, au moins) existait, ce serait merveilleux!

-Renée Tremblay


[AWD_likebutton send="1" width="600" faces="1" action="recommend" type="xfbml" colorscheme="dark"]