Gain de cause FIDEP
MAGE-UQUOI
ass coll
Chicoutimi
Nuages par intermittence
18°C
 

Menu du jour à la Cafétéria étudiante



Questionde la semaine

  • Polls
    Aucune question du jour actuellement disponible.
  • Polls
    Aucune question du jour actuellement disponible.
  • Polls
    Aucune question du jour actuellement disponible.

Communiqué sur le bilan des coupes à l’UQAC

(09/12/2013)

logo-sur-noirRetour du balancier
Saguenay, le 9 décembre 2013. Les syndicats de l’université, réunis sous l’appellation de Solidarité UQAC, interpellent le conseil d’administration de l’UQAC pour que, à l’aube de la prochaine réunion, certains services aux étudiants coupés en février dernier soient remis en place en priorité.

«Au cours des derniers mois, plusieurs services directement dédiés aux étudiants ont été abolis ou diminués pour des considérations financières. Est-ce que l’évolution de la situation permettra de remettre en place ces services? » s’interroge Manon Bouchard, présidente du syndicat des professionnels.

Rappelons que des coupes, jugées draconiennes, ont été faites l’hiver dernier sous le couvert de difficultés financières. La communauté universitaire a notamment vue disparaitre un joyau du support à la persévérance scolaire qu’était le programme Prosper.

« Ce programme permettait notamment au corps enseignant et aux directeurs des modules d’identifier les étudiants qui présentaient un risque d’abandon scolaire. Avec Prosper, un sondage réalisé auprès des nouveaux étudiants, il était possible de définir notamment la situation familiale et le nombre d’heures travaillées parallèlement aux études. Le recteur imaginait pouvoir déplacer le fardeau de ce programme vers les départements, sans transférer l’expertise humaine! » déplore Gilles Imbeau, président du Syndicat des professeurs.

Un sondage fait par le MAGE-UQAC à l’automne 2013 démontre que les services coupés étaient très utilisés et l’auraient encore été cette année. Sur les 246 répondants ayant déjà utilisé les ressources, 20 % d’entre eux auraient eu besoin de la travailleuse sociale, 40 % du psychologue, 15 % de l’aide au devoir, 35 % de l’aide à l’emploi, 57 % de l’infirmière et 39 % du médecin.
Sur l’ensemble des répondants du sondage, 59 % accordent une grande importance aux services de santé, 56 % aux mesures de soutien pédagogique et 42 % au service d’aide à l’emploi. Les étudiants avec un faible réseau social dans la région, tels que les étudiants internationaux ou ceux en provenance des autres régions du Québec, se retrouvent particulièrement démunis par rapport aux diminutions des services aux étudiants faites l’an dernier.
Les étudiants sont d’avis que même l’enseignement pourrait souffrir de ces coupes contrairement à la promesse du recteur. Prenons par exemple les coupes dans les frais de déplacement des chargés de cours, qui pourraient avoir comme effet pervers le développement de l’enseignement à distance au détriment du contact avec l’enseignant, un élément primordial de la qualité de l’enseignement.

« Les coupes de février 2013, telle que la diminution du support psychosocial, laissent les étudiants sans ressource. Les services publics actuellement disponibles comblent rarement ceux abolis par l’UQAC. La situation financière n’étant plus celle de février dernier, est-ce que le conseil d’administration remettra en place ces services?» s’interroge Gabrielle Simard, vice-présidente aux affaires institutionnelles du MAGE-UQAC.

 

-Le SCFP 1574 représente l’ensemble des quelques 300 employés de soutien de l’institution.
-Le Syndicat des étudiants et étudiantes employé(e)s UQAC a quelques 250 membres qui occupent des fonctions d’auxiliaires d’enseignement, de recherche, d’aide à la correction.
-Le Syndicat des professeurs UQAC représente environ 250 professeurs titulaires de l’Université
-Le Syndicat des professionnels UQAC représente plus de 150 techniciens oeuvrant notamment dans les laboratoires, en support aux tâches administratives et aux Services aux étudiants.
-Le Syndicat des chargés de cours de l’UQAC représente plus de 650 chargés de cours et superviseurs de stages de l’Université.
-Le MAGE-UQAC est l’association étudiante représentant l’ensemble des quelque 6 700 étudiants de l’institution. Il voit à défendre l’intérêt de ses membres notamment en promouvant, en développant et en protégeant, par tous les moyens mis à sa disposition, les intérêts pédagogiques, politiques, sociaux, économiques, culturels, intellectuels, professionnels et matériels de ses membres.

[AWD_likebutton send="1" width="600" faces="1" action="recommend" type="xfbml" colorscheme="dark"]